B.P.J.E.P.S Animation Sociale

  • Accueil
  • Nos formations
  • B.P.J.E.P.S Animation Sociale
Le BP « Animation Sociale » en bref
Télécharger la plaquette
Les animateurs exercent leur métier dans des structures spécifiques comme les institutions éducatives ou soignantes, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, les centres sociaux, les maisons de quartier, en milieu ouvert, les structures d’hébergement à caractère social, les centres de détention. Ils apportent une technicité particulière visant la facilitation des relations sociales et l’amélioration des conditions de vie de la personne. Ils contribuent au développement progressif des fonctions d’animation dans un secteur en pleine évolution. L’apparition d’une spécialité du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) centrée sur l’animation sociale, s’avère aujourd’hui nécessaire à la reconnaissance de l’animation dans le champ de l’intervention sociale.
 
Habilitation du GRIMES :
Le GRIMES, habilité à mettre en oeuvre la formation BPJEPS "Animation Sociale" depuis trois ans (Habilitation DRJSCS n° 15035BP0065), est en cours de renouvellement d'habilitation dans le cadre de la réforme du diplôme.
Durée de la formation : 
10 mois
Calendrier : 
Réunions d'information : le 11 avril 2018  à 14h00.
Début de la formation : 5 septembre 2018
Epreuves de sélection : 19 et 20 juin 2018.
Si vous ne pouvez être disponible sur ces dates suite à des impératifs tels que les épreuves de BAC, de nouvelles dates d'épreuves de sélection sont proposées les 3 et 4 juillet 2018. Dans ce cas, il est nécessaire de prévenir le secrétariat du GRIMES lors de votre inscription afin de réserver les dates de juillet sinon vous serez automatiquement convoqué sur les épreuves de juin.
Clôture des inscriptions : 18 mai 2018
Inscription :
Dossiers d'inscription disponibles dès à présent (en téléchargement ou en contactant le secrétariat du GRIMES).
Coût de la formation :
5008,50 € à 6174 € selon le statut.
Coût des épreuves de sélection :
Frais d’inscription : 40 €.

 

Le métier
Les professions de l’animation sont historiquement et intimement liées aux mouvements d’éducation populaire et à leurs valeurs. C’est donc tout naturellement que ces métiers croisent de nouveaux champs d’intervention et se tournent vers des publics pour lesquels le lien social est particulièrement fragilisé (personnes âgées, personnes en situation de handicap, en difficulté d’insertion…). Ainsi se développe, pour mieux répondre à ces besoins spécifiques, une spécialité « Animation sociale », qui a pour but de favoriser la cohésion sociale dans tous les secteurs et pour tous les acteurs de notre société.
 
Contexte général de l’emploi dans le domaine de l’animation sociale : 
 
Depuis la promulgation des lois  2002-2 « rénovant l’action sociale et médico-sociale » et de 2005 « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », beaucoup d’établissements partenaires du GR.I.M.E.S. sont en réflexion sur la place de la vie sociale et de la participation citoyenne à donner (ou à redonner) à l’usager accueilli en structure. De fait, cette préoccupation les amène à se tourner vers les métiers de l’animation. Le métier d’animateur apporte une complémentarité et une ouverture dans l’équipe pluridisciplinaire soignante et/ou éducative. Ses champs d’intervention ne relèvent ni du soin, ni de l’éducation spécialisée, ni de l’insertion. L’animateur vise le développement de l’autonomie, l’insertion sociale, la création de liens sociaux par le biais d’actions d’animation grâce à des outils différents.
 
Les structures et services concernées par l’emploi d’animateurs formés à l’animation sociale :
  • Services municipaux dont les Centres Communaux d’Action Sociale (C.C.A.S.) et les services de la jeunesse
  • Etablissements du secteur de la Protection de l’Enfance
  • Centres d’Accueil de Demandeurs d’Asile (C.A.D.A.)
  • Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (C.H.R.S.)
  • Services de prévention spécialisés
  • Centres sociaux
  • Foyers de Jeunes Travailleurs (F.J.T.)
  • Maisons des Jeunes et de la Culture (M.J.C.), Maisons de quartier, maisons de l’enfance
  • Etablissements Hospitaliers et Etablissements Publics de Santé Mentale (E.P.S.M)
  • Etablissement pour jeunes et adultes handicapés
  • Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (E.H.P.A.D.)
  • Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (P.A.S.A), rattachés aux E.H.P.A.D. et destinés à l’accueil de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés)
 
Si les structures et les publics concernés par l’animation sociale se diversifient, le rôle de « l’animateur » reste le même. Il s’agit bien pour ce professionnel de :
  • Concevoir, organiser et encadrer des animations en se centrant sur les besoins et les attentes spécifiques d’un public, dans le but de favoriser l’autonomie, l’acquisition ou le maintien de capacités, l’épanouissement  et le lien social.
  • Travailler avec un réseau de partenaires, en équipe pluridisciplinaire, en lien avec les projets d’établissement, les politiques locales, les infrastructures des territoires.
 
Contenu de la formation
La formation se découpe en 4 Unités Capitalisables (UC) :
  • UC1 : Encadrer tout public dans tout lieu et toute structure
  • UC2 : Mettre en oeuvre un projet d'animation s'inscrivant dans le projet de la structure
  • UC3 : Conduire une action d'animation dans le champ de l'animation sociale
  • UC4 : Mobiliser les démarches d'éducation populaire pour mettre en oeuvre des activités d'animation sociale
Organisation de la formation
La formation est dispensée en centre de formation et en entreprise en lien avec les référentiels professionnels de certifications.
 
Le parcours de formation se déroule entre septembre de l'année en cours et juin de l'année suivante.

La formation se réalise en alternance sur 10 mois au centre de formation (2 semaines par mois en moyenne) et sur le terrain, en situation de stage ou d’emploi dans une structure ou dans un service impliqué dans la conduite de projets d’animation à visée sociale.

Formation théorique :

Les regroupements en centre de formation sont répartis sur 10 mois à raison de deux semaines par mois environ.  Pour chaque personne en formation, le nombre d’heures à effectuer est spécifié au regard de son positionnement et adapté à sa situation, en restant dans le cadre posé par la règlementation propre aux textes régissant la formation B.P.J.E.P.S./ A.S.

L’organisation du déroulement de la formation théorique s’articule avec l’avancée des expériences et des connaissances du stagiaire sur le terrain et est construite pour favoriser la réussite aux épreuves de certification.

Formation pratique :

Les heures de formation pratique sont des temps de stages ou d’emploi mais aussi des temps de découverte d’un public, d’une structure, d’une activité ou d’une mise en situation ponctuelle (notamment pour les stagiaires n’étant pas en situation d’emploi). Pour les personnes en cours d’emploi il sera demandé de réaliser un temps de stage hors structure employeur, dans le but de découvrir et d’expérimenter l’animation sociale auprès d’un public différent. Ce choix (lieu et durée) se fera au regard du parcours spécifique du stagiaire, au cours du positionnement, dans la limite minimum de 2 semaines.

 

VOLUME HORAIRE EN FONCTION DE LA SITUATION PROFESSIONNELLE
FORMATION THEORIQUE STAGIAIRE EN SITUATION D'EMPLOI STAGIAIRE HORS EMPLOI
Formation théorique 630h 630h
TOTAL TEMPS DE FORMATION THEORIQUE 630h 630h
FORMATION PRATIQUE STAGIAIRE EN SITUATION D'EMPLOI STAGIAIRE HORS EMPLOI
Stage de découverte d’un autre public 105h 105h
Terrain d’expérimentation
 595h minimum
595h
TOTAL TEMPS DE FORMATION PRATIQUE
 700h minimum
700h
TOTAL FORMATION  1330h 1330h
Suivi individuel 18h 18h

 

Certification

La certification repose sur deux épreuves avec pour support des écrits, une mise en situation, des soutenances orales organisées par le centre de formation et par la D.R.J.S.C.S.

Modalités : 
 
Les experts :
Les candidats sont évalués, lors des épreuves de certification, par un binôme d’experts. Pour constituer ce binôme, le GRIMES  sollicite dans son réseau de partenaires du secteur sanitaire, social et médicosocial des professionnels expérimentés mais aussi des formateurs qualifiés dans le champ du secteur médico-social ou de l’animation qui auront la responsabilité de procéder à l’évaluation des compétences acquises par les candidats.
L’une des épreuves est présidée et réalisée par le Jury de la DRJSCS
 
La commission de certification :
A  l’issue des épreuves, les experts sollicités se réunissent en commission de certification, constituée de l’ensemble des examinateurs, du responsable de la formation et de la directrice du centre de formation afin d’harmoniser et de formaliser les propositions de certification adressées au jury de la DRJSCS.
 
Le comité de certification :
Le comité de certification est constitué de membres de la commission de certification. Il se réunit une fois au cours de la formation et traite de questions générales relatives à la certification.
 
Accès à la formation
Inscriptions :
 
Les candidats à l’entrée en formation B.P.J.E.P.S. spécialité «  Animation Sociale » doivent dans un premier temps remplir un dossier et le déposer auprès du GR.I.M.E.S. au plus tard un mois et demi  avant la date fixée pour les épreuves de sélection. Tout dossier doit être complet pour prétendre à la recevabilité.
 
Exigences préalables à l'entrée en formation :

Extrait de « JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Textes généraux du B.P.J.E.P.S. Animation Sociale 19/11/2016 »

« Les exigences préalables à l’entrée en formation ont pour but de vérifier les capacités du candidat à suivre le cursus de formation et de lui permettre d’accéder à la mention "animation sociale" du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité « animation ».
 
Définition des exigences préalables requises pour accéder à la formation du B.P.J.E.P.S. mention "animation sociale" spécialité "animateur" :

Le(la) candidat(e) doit :

-  être titulaire de l’une des attestations de formation relative au secourisme suivante :

« Prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1) ou « attestation de formation aux premiers secours » (AFPS) ; 
« Premiers secours en équipe de niveau 1 » (PSE 1) en cours de validité ;
« Premiers secours en équipe de niveau 2 » (PSE 2) en cours de validité ;
« Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence » (AFGSU) de niveau 1 ou de niveau 2 en cours de validité ;
« Certificat de sauveteur secouriste du travail (SST) » en cours de validité.  

- être capable de justifier d'une expérience d'animateur(trice) professionnel(le) ou non professionnel(le) auprès de tout public d'une durée minimale de 200 heures au moyen d’une attestation délivrée par la ou les structures d’accueil ».

Est dispensé de l'attestation de justification d'une expérience d'animation le(la) candidat(e) titulaire d'un diplôme figurant dans la liste suivante : 

- brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien (BAPAAT) ;
- certificat de qualification professionnelle « animateur périscolaire » ; 
- certificat de qualification professionnelle « animateur de loisirs sportifs » ;
- brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) ;
- brevet d'aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) ;
- baccalauréat professionnel « service de proximité et vie locale » ;
- baccalauréat professionnel agricole (toute option) ;
- brevet professionnel délivré par le ministre de l'Agriculture ;
- brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS) ;
- baccalauréat professionnel ASSP « accompagnement soins et services à la personne » ;
- brevet d’études professionnelles « accompagnement soins et services à la personne » ;
- diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) ;
- diplôme professionnel d’aide-soignant (DPAS et DEAS) ;
- diplôme d’aide médico-psychologique (DEAMP) ; 
- certificat d’aptitudes professionnelles « petite enfance » ;
- brevet d’études professionnelles « carrières sanitaires et sociales » ;
- brevet d’études professionnelles agricoles « services aux personnes » ;
- titre professionnel agent(e) de médiation, information, services ;
- titre professionnel technicien(ne) médiation services ;
- diplôme d'Etat de moniteur éducateur (DEME) ;
- diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social (DEAS) ;
- diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture (DEAP) ;
- diplôme d'Etat de technicien de l’intervention sociale et familiale (DETISF).
 
Test d'Exigences Préalables :
 
Le TEP consiste en l’examen du dossier d’inscription du candidat par le responsable de formation, en lien avec la DRJSCS, afin de valider son éligibilité à l’inscription aux épreuves de sélection en vue de son entrée en formation BPJEPS AS.
Pour cela, seront pris en compte les éléments demandés ci-dessus (PSC1 ou équivalent et l’Attestation de 200h effectives dans l’animation (ou copie de diplôme dispensant de ces 200h).
Aucun dossier incomplet ne sera pris en compte au-delà de la date de clôture des inscriptions. L’expert désigné par la DRJSCS vérifiera la recevabilité du dossier d’inscription en application du décret n° 2016-527 du 27 avril 2016 relatif au brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport et de l’Arrêté du 9 novembre 2016 portant création de la mention « animation sociale » du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité "animateur" pour prononcer le candidat « admis » ou « non admis » au TEP. Un avis de validation du TEP est alors envoyé au candidat ainsi qu’une convocation aux épreuves de sélection.
 
La validité du TEP est acquise de façon définitive et sur l’ensemble du territoire français.
 
La formation est accessible en situation d’emploi ou en voie directe et en formation complémentaire à la validation des acquis de l’expérience (V.A.E.), sans condition d’âge. 
 
Les modalités des épreuves d'admission :
 
 
1ère épreuve
 
 
- Une épreuve écrite de 2h permettant d’apprécier l’aptitude des candidats à l’expression écrite ainsi que les capacités de raisonnement, de positionnement.  Elle consiste en une synthèse d’un document et un commentaire autour d’un thème en lien avec les métiers de l’animation et/ou la spécialité « Animation Sociale » du B.P.J.E.P.S.,
 
2ème épreuve

- Un entretien de 20 minutes avec un jury composé de deux personnes : un professionnel et un formateur du GR.I.M.E.S. Cette épreuve orale permet au candidat de soutenir son dossier et d’expliciter ses motivations pour la spécialité du B.P.J.E.P.S. choisie. 

 

Financement
Selon le cas, des modalités de financements différentes sont à envisager : C.I.F CDI, CIF CDD, Contrat de professionnalisation, Emploi d’Avenir, Période de Professionnalisation, Plan de formation, Dispositif de reconversion professionnelle, Congé de Formation Professionnelle, C.U.I.
 
Chaque possibilité répond à des conditions particulières.
Se renseigner auprès du GR.I.M.E.S.