Le métier d'aide médico-psychologique

« L’aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction d’accompagnement et d’aide dans la vie quotidienne.

A ce titre, il intervient auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes en situation de handicap (que la déficience soit physique, sensorielle, mentale, cognitive, psychique, résulte d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant). Il peut également intervenir auprès de personnes dont la situation nécessite une aide au développement ou au maintien de l’autonomie sur le plan physique, psychique ou social.


Le rôle de l’A.M.P. se situe à la frontière de l’éducatif et du soin. Il prend soin des personnes par une aide de proximité permanente durant leur vie quotidienne, en les accompagnant tant dans les actes essentiels de ce quotidien que dans les activités de vie sociale et de loisirs.

Par le soutien dans les gestes de la vie quotidienne, l’aide médico-psychologique participe donc au bien-être physique et psychologique de la personne. »


Référence :
ANNEXE I (Définition de la profession) de l’Arrêté du 11 avril 2006 relatif au diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique.

 


 

L’A.M.P apporte dans tous les cas un accompagnement individualisé. Pour saisir les difficultés spécifiques de chacun des publics et y répondre de façon adaptée, une réelle qualité de contact, la capacité d’un engagement relationnel verbal ou non verbal et une présence éducative et sociale sont indispensables.

A travers l’accompagnement et l’aide concrète qu’il apporte, l’A.M.P. établit une relation attentive et sécurisante pour prévenir et rompre l’isolement des personnes et essayer d’appréhender leurs besoins et leurs attentes afin de leur apporter une réponse adaptée.

 

L’A.M.P intervient au sein d’équipes pluri-professionnelles. Selon les situations, il travaille sous la responsabilité d’un travailleur social ou d’un professionnel paramédical.

Les principaux secteurs d’intervention sont dans des institutions ou des services tels que notamment :

  • Les établissements accueillant des enfants ou des adultes en situation de handicap (MAS, IME, IEM, foyers d’hébergement pour adultes handicapés, foyers de vie, FAM, FOA, ESAT, FIT) ;
  • Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ;
  • Les Centres Hospitaliers Spécialisés ;
  • Les SSIAD et services polyvalents d’aide à domicile ;
  • Les institutions sociales ou éducatives (CHRS, MECS, …).

Organisation de la formation

1) Les voies de formation

 

Deux voies de formation sont possibles :

  • La formation AMP en cours d’emploi
  • La formation AMP en voie directe

 

La formation AMP en cours d’emploi

La formation AMP en cours d’emploi se déroule sur 18 mois. Elle débute chaque année  entre mi-novembre et mi-décembre et s’effectue en alternance au rythme d’une semaine de formation théorique et de deux à trois semaines sur le terrain professionnel. Le candidat doit être en situation d’emploi dans un établissement ou dans un service du secteur médico-social et assurer une fonction d’accompagnement et d’aide dans la vie quotidienne.
Généralement, il n’y a pas de regroupements de formation théorique durant la période estivale (de la mi-juillet à fin août), ce qui permet aux sites de stage d’optimiser leurs plannings de gestion des vacances.

 

La formation AMP en voie directe

La formation en voie directe se déroule à temps plein, sur 12 mois minimum. Elle est accessible soit au titre de la formation initiale1, soit au titre de la formation continue (CIF CDI, CIF CDD, convention de reclassement, AGEFIPH, ...)

La formation débute en mai (ou début juin) de chaque année. Elle démarre par 3 semaines consécutives minimum de formation théorique pour permettre aux stagiaires d’acquérir des savoirs de base et de s’organiser pour déterminer leur premier site de stage.
Puis l’alternance se met en place sur le rythme  d’une semaine de formation et deux à trois semaines de stage.

 

2) L’alternance / les stages sur site qualifiant

Quelque soit la voie de formation envisagée, celle-ci se déroule en alternance. Elle comprend 495h de formation théorique au centre de formation et 840h minimum de formation pratique au sein d’un site qualifiant (établissement social et médico-social) relevant d’une convention de partenariat passée avec le GR.I.M.E.S.

Deux stages sont à effectuer. Leur durée varie en fonction de la  voie de formation du candidat. Chaque stage fait l’objet d’une convention tripartite ou quadripartite entre le centre de formation, le site qualifiant, le stagiaire en formation et l’employeur le cas échéant.

 

En Cours d’emploi :

  • 700 h minimum sur terrain employeur ou assimilé
  • 140h  sur un autre site auprès d’un public différent
  • Au moins l’un des 2 stages doit être effectué auprès d’un public fonctionnellement dépendant.

En Voie Directe :

  • 2 stages de 420 h
  • Nécessité d’aborder 2 publics différents, dont obligatoirement un auprès d’un public fonctionnellement dépendant.

 

En cas de dispenses ou de parcours de formation post-VAE :

La durée des stages à effectuer dépend des domaines de compétences professionnelles restant à valider.

L’équipe pédagogique du GRIMES fait le choix de considérer qu’il est indispensable, au cours de la formation AMP, de faire au moins 1 stage auprès d’un public de personnes âgées dépendantes. Cependant, il est possible de demander au responsable de formation une dérogation qui devra être motivée par une expérience professionnelle antérieure récente et conséquente.

 

3) Les dispenses et allégement de Domaines de Formation

 

Pour certains candidats, des dispenses sont accordées d’office en fonction des diplômes antérieurs ou au regard des domaines de compétences déjà obtenus dans le cadre, soit d’un premier parcours de formation, soit par la VAE.


D’autres pourront faire valoir des allègements de formation, ce qui ne les exempte pas de passer la certification du ou des Domaines de Formation concernés par l’allègement. Le protocole d’allègement remis à chaque stagiaire concerné organise cette procédure particulière.

 

 

 

Documents à télécharger

Contenu de la formation

«  La formation préparant au diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique, …, comporte 495 heures d’enseignement théorique et 840 heures de formation pratique.

    Art.  4.  -  L’enseignement théorique se décompose en six domaines de formation (DF) :
      - DF1 : connaissance de la personne : 105 heures
DF2 : accompagnement éducatif et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne : 90 heures ;
- DF3 : animation de la vie sociale et relationnelle : 70 heures ;
- DF4 : soutien médico-psychologique : 125 heures.
- DF5 : participation à la mise en place et au suivi du projet personnalisé : 70 heures.
- DF6 : communication professionnelle et vie institutionnelle : 35 heures.

    Art.  5.  -  La formation pratique délivrée au sein de sites qualifiants est l’un des éléments de la qualité du projet pédagogique de l’établissement de formation. Elle participe à l’acquisition des compétences dans chacun des domaines identifiés au sein du référentiel professionnel au même titre que la formation théorique et ne saurait être dissociée de cette dernière. »

 

Référence :
l’Arrêté du 11 avril 2006
relatif au diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique.

 

Les Domaines de Formation sont construits à partir de contenus théoriques, d’apports techniques et sur la base d’un accompagnement pédagogique de la professionnalisation et de la construction de l’identité professionnelle.

 

Contenu théorique et technique indicatif

 DOMAINE DE FORMATION  COMPETENCES VISEES  CONTENU INDICATIF
 DF1.
Connaissance de la personne.
105 heures de formation théorique.
 - Situer la personne au stade de son développement et dans son contexte socioculturel.
- Appréhender les incidences des pathologies, handicaps et dépendances dans la vie quotidienne des personnes.
 - Développement de la personne dans les dimensions, physique, psychique, sociale, …
- Pathologies, déficiences et incidences.
- Conséquences en termes de situation de handicap.
- Inadaptations et situations d’exclusion
- …
 DF2.
Accompagnement éducatif et aide individualisée
90 heures de formation théorique + 140 de stage en milieu professionnel.
 - Repérer les dimensions éducatives, affectives, sociales et culturelles des temps clés du quotidien.
- Repérer et évaluer les besoins et les capacités de la personne aidée.
- Etablir une relation d’aide, dans les actes de la vie quotidienne
- Satisfaire aux besoins fondamentaux et veiller au bien être et au confort de la personne.
 - Temps clés du quotidien comme support à la relation d’aide et/ou éducative.
- L’hygiène de la personne : corporelle, alimentaire, notions de soins aux défunts, …
- Notions d’amélioration du cadre de vie, d’ergonomie, …
- Formation aux premiers secours.
- …
 DF3.
Animation de la vie sociale et relationnelle.
70 heures de formation théorique + 140 heures de stage en milieu professionnel.
 - Participer à la dynamique du groupe.
- Favoriser et accompagner les relations familiales, sociales, …
- Concevoir, proposer, mettre en oeuvre et évaluer des activités, pour un individu ou un groupe.
 - Vie collective, dynamique de groupe, …
- Famille : situations de handicap et famille, vieillissement et famille, professionnels et familles, …
- Notions d’accessibilité.
- Notions d’apprentissage et de pédagogie.
- Techniques éducatives et projet d’activité.
- Méthodologie et projet d’animation.
- …
DF4.
Soutien médico-psychologique.
125 heures de formation théorique + 280 heures de stage en milieu professionnel.
 - Mettre en œuvre des aides adaptées aux différents âges de la vie et situations de handicap.
- Utiliser les activités quotidiennes comme support à la relation.
- Détecter les signes révélateurs d’un problème de santé ou de mal être et prendre les dispositions adaptées.
Avoir une communication appropriée à la situation de la personne.
 - Communication verbale et non verbale.
- Observation et relation d’aide, développement et maintien de l’autonomie.
- Réflexion sur le positionnement de l’AMP, sur son intervention, …
- Accompagnements spécifiques (spécificités des publics, …).
- Repérage des potentiels des personnes.
- Paramètres de surveillance de la santé et des indicateurs de la douleur.
- Facteurs de risque et situations de danger, de maltraitance, d’épuisement professionnel.
- …
 DF5.
Participation à la mise en place et au suivi du projet personnalisé.
70 heures de formation théorique + 280 heures de stage en milieu professionnel.
 - Observer, écouter et analyser les besoins et désirs de la personne dans tous les aspects de sa vie et appréhender les facteurs d’évolution ou de régression.
- Participer à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi du projet personnalisé.
 - Environnement juridique de la personne :
- Contexte et cadre juridique du projet personnalisé.
- Rôle de l’AMP dans la participation à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation du projet personnalisé.
- Ethique de la pratique professionnelle.
- …
 DF6.
Communication professionnelle et vie institutionnelle.
35 heures de formation théorique.
 - Connaître le projet institutionnel et situer son action dans ce projet.
- Travailler en équipe pluri professionnelle dans le contexte institutionnel et participer à la vie de l’institution ou du service.
- Déterminer et transmettre les informations utiles aux membres de l’équipe.
 - Contexte législatif et réglementaire des institutions et de leurs acteurs.
- Organisation et fonctionnement des institutions sociales et médico sociales.
- Notions de droit du travail.
- Responsabilité civile et pénale.
- …

 

La modalité de l’alternance théorie / pratique est utilisée, dans chaque Domaine de Formation, afin de permettre aux apprenants d’ancrer leurs savoirs professionnels des stagiaires. Ainsi les terrains professionnels, aussi nommés sites qualifiants, par le biais du tuteur de stage (ou référent professionnel) accompagnent cette démarche de professionnalisation.

 

La modalité de l’alternance théorie / pratique est utilisée, dans chaque Domaine de Formation, afin de permettre aux apprenants d’ancrer leurs savoirs professionnels des stagiaires. Ainsi les terrains professionnels, aussi nommés sites qualifiants, par le biais du tuteur de stage (ou référent professionnel) accompagnent cette démarche de professionnalisation.

Certification

Chaque Domaine de Formation fait l’objet d’une certification particulière organisée par le centre de formation ou par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Bretagne (DRJSCS). Elle permet de valider ou non l’acquisition des compétences professionnelles attendues.


Le DEAMP est délivré une fois que chacun des 6 domaines de compétences est validé.


Un domaine est validé lorsque le candidat obtient une note moyenne au moins égale à 10 sur 20 pour ce domaine.


Si un ou plusieurs domaines de compétences ne sont pas validés, le candidat dispose de 5 années pour valider les compétences manquantes, à compter de la date de notification de la validation du premier domaine de certification.

 

Les épreuves de certification :

Domaine de certification 1
Connaissance de la personne.
Épreuve écrite de contrôle des connaissances
Domaine de certification 2
Accompagnement éducatif et aide individualisée dans les actes de la vie quotidienne.
Épreuve orale à partir d’un compte rendu d’interventions
Domaine de certification 3
Animation de la vie sociale et relationnelle.
Épreuve orale à partir d’un projet d’animation
Domaine de certification 4
Soutien médico-psychologique.
Note écrite de réflexion sur une problématique professionnelle
Domaine de certification 5
Participation à la mise en place et au suivi du projet personnalisé.
Épreuve orale à partir d’une étude de cas
Domaine de certification 6
Communication professionnelle et vie institutionnelle.
Épreuve écrite de contrôle de connaissances

 

Les domaines de certification 2 et 4 comportent par ailleurs une évaluation sur le lieu de stage ou d’exercice professionnel.

 

Documents à télécharger

 Référentiel de certification : Format PDF, 0,16 Mo

Accès à la formation

Aucun niveau de qualification n’est demandé pour l’entrée en formation d’AMP. Cependant, ce métier demande un réel intérêt pour l’accompagnement des personnes en situation de dépendance. Le GRIMES pose en pré requis d’avoir une expérience du terrain ayant permis au candidat de vérifier son projet professionnel. (Capacité d’écoute, d’un engagement relationnel non verbal, curiosité pour le secteur, …).

 

Les candidats doivent satisfaire aux épreuves d’admission qui sont composées :

 

  • D’une épreuve écrite d’admissibilité : questionnaire d’actualité d’1h30 comportant dix questions. Les candidats titulaires de l’un des diplômes nommés dans le tableau suivant sont dispensés de cette épreuve.
  • D’une épreuve orale d’admission comprenant un entretien (20 minutes) avec un jury constitué d’un formateur et d’un professionnel, à partir d’un questionnaire ouvert, renseigné par le candidat avant l’épreuve.

 

Coûts des épreuves d’admission (2013)

  • Frais d’inscription : 20€
  • Epreuve écrite : 47€
  • Epreuve orale : 65€

 

Titres ou diplômes permettant aux candidats titulaires d’être dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité.

  • Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale ou mention complémentaire aide à domicile
  • CAPA Services en Milieu Rural
  • Titre Assistant de Vie
  • Diplôme Professionnel d’Aide Soignant
  • BAPAAT
  • Diplôme Professionnel d’Auxiliaire de Puériculture
  • CAP Petite Enfance
  • Diplôme d’Etat d’Assistant Familial
  • BEP Carrières Sanitaires et Sociales
  • BEPA option services aux personnes

 

Le règlement d’admission de l’établissement de formation précise les mdalités des épreuves ainsi que la durée de validité de la sélection. Il est communiqué au candidat conformément à l’article R. 451-2 du code de l’action sociale et des familles.

Une commission d’admission composée du directeur de l’établissement de formation ou de son représentant, du responsable de la formation d’aide médico-psychologique et d’un professionnel, cadre d’un établissement ou service médico-social, arrête la liste des candidats admis à suivre la formation. Cette liste, précisant par voie de formation le nombre de candidats admis et la durée de leur parcours de formation, est transmise à la DRJSCS.

Dispositions particulières :

Les candidats qui, conformément à l’article 13 de l’arrêté du 11 avril 2006, uniquement après une validation partielle prononcée par un jury de validation des acquis de l’expérience, optent pour un complément de formation préparant au diplôme d’Etat n'ont pas à subir les épreuves d’admission. Toutefois, pour ces candidats un entretien avec un responsable pédagogique de l'établissement sera organisé afin de déterminer un programme individualisé de formation ainsi que leur aptitude à s’inscrire dans le projet pédagogique de l'établissement de formation.

Les candidats qui ont validé un ou plusieurs domaines de compétences lors d’un précédent parcours de formation AMP n’ont pas à passer les épreuves d’admission. Toutefois, pour ces candidats un entretien avec un responsable pédagogique de l'établissement sera organisé afin de déterminer un programme individualisé de formation ainsi que leur aptitude à s’inscrire dans le projet pédagogique de l'établissement de formation.

 

Documents à télécharger

 Règlement d'admission : Format PDF, 0,19 Mo

Coût et financement

Coûts de la formation (tarifs 2013) :

- Formation initiale (voie directe) : financement du coût pédagogique par le conseil régional

- Formation continue (voie directe ou cours d’emploi) :

  • Parcours complet : 5700 €
  • Parcours partiels : 14 € / heure (en dessous de 400 heures de formation théorique)



Les possibilités de financement :

Chaque candidat doit rechercher, selon sa situation au regard de l’emploi et de ses droits à la formation, le ou les financements qui couvriront le coût de sa formation.

Pour la formation en cours d’emploi

La formation en cours d’emploi est accessible aux personnes salariées quel que soit leur contrat  de
travail : CDI, CDD, contrat de professionnalisation, contrats  favorisant l’accès à l’emploi établis par les réformes gouvernementales (CAE, CUI, …).

 

Les financements du coût pédagogique de la formation sont possibles au titre de :

 

- plan de formation de l’entreprise (lien vers doc pdf – Article L6312-1 du code du travail); 
- période de professionnalisation (lien vers doc pdf – Article L6324-1 à L6334-5 du code du travail)
- congé individuel de formation (lien vers doc pdf – ou ministère du travail : http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/formation-professionnelle,118/le-conge-individuel-de-formation,1070.html
- fonds propres de l’établissement employeur

 

(Dans tous les cas, nous vous invitons à contacter votre O.P.C.A. ou votre employeur pour tout renseignement complémentaire).

 

Les OPCA partenaires :

UNIFORMATION
http://www.uniformation.fr/
UNIFAF
http://www.unifaf.fr/
FONGECIF
http://www.fongecif-bretagne.org/
ANFH
http://www.anfh.fr/index.php
CNFPT
http://www.cnfpt.fr/fr/accueil.php?
AGEFOS
http://www.agefos-pme.com/
FORMAHP
http://www.formahp.com/

Pour la formation en voie directe

 

  • Au titre de la formation initiale :

15 places sont financées par le Conseil Régional de Bretagne.
(Attribution des 15 places en fonction du rang de classement des candidats à l’épreuve orale d’admission).

 

  • Au titre de la formation continue :
    • Le Congé Individuel de Formation (CIF) ou le Congé de Formation Professionnel (CFP) s’adresse aux salariés en CDI ou CDD. La demande de CIF doit être réalisée auprès des OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés des fonds d’assurance formation : UNIFAF,  Uniformation,  Fongecif, …) et ceci suffisamment  tôt avant le début de la formation (environ 3 mois avant).
    • La prise en charge financière de la formation peut se faire également dans le cadre d’une convention de reclassement, par l’intermédiaire d’autres organismes (AGEFIPH, …).

 

 

 

Documents à télécharger

 plan de formation entreprise : Format PDF, 0,07 Mo
 Période de professionnalisation : Format PDF, 0,08 Mo
 Congé individuel de formation : Format PDF, 0,15 Mo

Documents utilitaires

 

Documents à télécharger

 Plaquette AMP 2014 : Format PDF, 1,17 Mo
 Règlement d\'admission : Format PDF, 0,19 Mo

Calendrier

 

Documents à télécharger

 Plaquette formation AMP 2014 : Format PDF, 1,17 Mo

Textes de référence

Arrêtés des 4 septembre 1972 et 16 octobre 1974 :

La formation d’Aide Médico Psychologique est en fait, dans sa réalité, bien antérieure à ces textes. Les établissements du secteur de l’enfance inadaptée ont mis en évidence dans les années 60, le besoin de dépasser la pratique du « gardiennage » pour évoluer vers une prise en charge des personnes déficientes mentales et physiques qui intègre la dimension soignante et la dimension éducative.

Arrêté du 9 janvier 1978 :

Historiquement, cet arrêté permettait aux Aides Médico Psychologiques d’exercer leurs fonctions dans les centres hospitaliers accueillant des « arriérés profonds » ou des malades dont « l’état nécessite qu’ils soient alités ».

Arrêté du 30 avril 1992 :

Ce texte étend le champ professionnel de l’accompagnement des enfants ou adolescents à l’ensemble des personnes handicapées ou des personnes âgées plus ou moins dépendantes.
   
Arrêté du 11 avril 2006 :

Cet arrêté réforme la formation d’AMP en substituant le DEAMP (Diplôme d’Etat d’Aide Médico-Psychologique) au CAFAMP (Certificat d’Aptitude aux fonctions d’Aide Médico-Psychologique). Les conditions et les voies d’accès à la formation ainsi que l’organisation de son déroulement et de la certification s’en trouvent ainsi modifiés.

Le candidat AMP peut dorénavant faire sa formation en cours d’emploi, en voie directe, par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience, dans le cadre de la formation continue ou initiale.

D’autre part, cette réforme élargit le champ professionnel accessible aux AMP. Ainsi, ils pourront également se tourner vers l’accompagnement de publics en grande difficulté sociale ou au domicile.

Circulaire DGAS/SD4A/2006/219 du 13 juillet 2006 :

Cette circulaire, au même titre que l’arrêté du 11 avril 2006, précise les différentes modalités de la formation préparatoire et d’obtention du diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique (DEAMP).

 

Documents à télécharger

 Arrêté du 11 avril 2006 : Format PDF, 0,28 Mo
 Arrêté du 4 septembre 1972 : Format PDF, 0,25 Mo
 Arrêté du 30 avril 1992 : Format PDF, 0,12 Mo
 Circulaire 13.07.06 : Format PDF, 0,2 Mo